Campagne de collecte pour la création d'une entreprise

Créé le January 7, 2021

0 FCFA
collecté


0.000%
de 500 000 FCFA

0 participants 0 commentaires

Je m'appelle Ibrahima Fall, j'ai 21 ans et je suis étudiant en troisième année en licence d'administration des affaires. Je suis de caractère calme, optimiste et entreprenant. Je suis quelqu'un de créatif, d'imaginatif mais aussi d'endurant. J'ai un esprit d'initiative assez élevé et mon idole en matière de business est Steve Jobs. J'ai pour ambition de diriger une multinationale à la racine sénégalaise. Mon objectif est de créer mon entreprise afin d'offrir aux jeunes, à mes compatriotes, à mes contemporains, du travail et de participer au maximum à la réduction de l'émigration irrégulière et au rayonnement de l'Afrique. L'idée, ici, est de créer une entreprise spécialisée dans la production et la commercialisation du thé aux fruits locaux. En effet, l'une des variétés du thé appellée ''thé blanc'' sera notre matière première. Et, mélangé avec les peaux et pulpes séchées des fruits, le thé blanc absorbe très rapidement les arômes que contiennent ces fruits.
Ainsi, le thé infusé gardera le goût du fruit en question et les nutriments contenant dans ce dernier et les propriétés du thé blanc participeront au bien-être et à la santé des consommateurs. Et, en plus d'être un projet innovant, il est rentable et garde une grande utilité sociale car c'est une entreprise qui donnera de l'emploi aux jeunes.
Cependant, je ne dispose pas de moyens financiers pour débuter mon projet, je n'ai pas, non plus, de garantie ni d'ordinateur pour rédiger mon ''Business Plan'' afin de demander un prêt bancaire, raison pour laquelle je me tourne vers la collecte de fonds. Chaque participant sera actionnaire de l'entreprise au pourcentage équivalent à sa participation vis-à-vis de la somme collectée.

L'argent collecté sera dépensé comme suit :

Unité de production de thé (×1) : 78.000 XOF
Matière première (thé blanc) : 50.000 XOF
Matières secondes (orange, citron, gingembre, carotte, pomme) : 50.000 XOF
Matériel de protection et d'hygiène (masques, gants et lunettes) : 10.000 XOF
Emballages : 25.000 XOF
Location d'un magasin comme local industriel : 200.000 XOF
Capital : 87.000 XOF

Ce qui fait un total de 500.000 XOF

Ceci n'est que le début car, nous avons prévu d'agrandir l'entreprise en fonction de son évolution.

Foire à Questions :

1°) Pourquoi crées-tu ton entreprise ?

Le Sénégal est en proie à des difficultés, notamment sur le plan de l'entreprenariat. En effet, en ce moment, mes compatriotes prennent la mer, au péril de leur vie, à la recherche de l'eldorado. Étant un jeune entrepreneur, je me devais, non pas de trouver un emploi, mais d'en créer.

2°) Quel est ton projet ?

Mon projet est d’être utile à la société en créant des emplois, en augmentant la qualité de vie des populations. De même, mon but est de réussir socialement et économiquement ma vie et mettre à l'abri du besoin ma famille et les nécessiteux.

3°) Quels sont tes moyens financiers ?

Je ne dispose pas de moyens financiers pour débuter mon projet, je n'ai pas, non plus, de garantie pour demander un prêt bancaire, raison pour laquelle je me tourne vers le financement participatif.

4°) Quels sont tes moyens humaines ?

Mes moyens humains pour la réussite de ce projet sont mes promotionnaires, mon cercle restreint de camarades étudiants et les diplômés sans emplois de notre pays.

5°) Quelle organisation vas-tu mettre en place ?

Organisation Bureaucratique

6°) Quels sont les risques ?

Les employés insatisfaits : Les premiers mois d’activité d'une entreprise seront les plus difficiles. Au début, nous serons souvent limité financièrement. Cependant, il arrive que certains de nos employés exigent un salaire trop élevé par rapport à nos capacités. Une situation conflictuelle qu’il faudra savoir gérer, et qui est susceptible d’affecter certainement la productivité et de réduire nos bénéfices.

Le coronavirus : En ces temps où la méfiance est recommandée, nos produits auront un peu de mal à obtenir la confiance des consommateurs. De ce fait, les mesures barrières seront respectés scrupuleusement pour la santé et la sécurité de nos clients et de nos employés, une vidéo de la conception de nos produits sera mis en ligne sur internet. Le port du masque sera obligatoire et du matériel de désinfection sera mis à l'entrée du lieu de travail.

La concurrence : Elle pourrait faire ou défaire une entreprise. Si nous ne pouvons ni suivre ni devancer nos concurrents, nous courons le risque de nous laisser distancer. Nous devons dans ce cas mettre en place des stratégies pour gérer efficacement les attaques de la concurrence.

Faire cavalier seul : Lorsqu’une entreprise est détenue par une seule personne, elle est seule responsable de tout ce qui s’y passe. Je vais devoir à la fois m'assurer que le fonctionnement se déroule bien, que les charges soit payées (notamment les salaires à la fin du mois) et que la sécurité des employés soit garantie. En cas d’accidents ou autres dommages, je serai seul à faire face aux éventuelles poursuites et serai responsable du paiement des frais de dédommagement.

Le facteur stress : Puisque je suis la seule personne à gérer l’entreprise dans son ensemble, je vais devoir entièrement me consacrer à elle. Cela signifie que je devrais effectuer beaucoup d’heures de travail et que j'aurai à faire face à chaque problème. Cela peut être très stressant si je ne suis pas déjà habitué à un tel rythme de travail. Mais j'aime les défis.

7°) Quelles sont les compétences requises pour la création ?

Une bonne connaissance en gestion d'entreprise, de l'endurance et du courage.

8°) Où créeras-tu ton entreprise ?

A Dakar, puis à Saint-Louis, puis dans toutes les localités du Sénégal pour, enfin m'étendre dans le reste du monde.

9°) As-tu un bon réseau ?

Oui


Moyen de paiement
Moyen de paiement
Moyen de paiement
Moyen de paiement

Commentaires (0)

Aucun commentaire
×
1 / 1

Image
Partager Participer